Actualités Détails

20.09.11 17:32 Il y a: 6 yrs

Communiqué de LAB à la communauté internationale

Categorie: Actus LAB, Actus PSNSE Actus LAB

 

Imprimer Cet Article Imprimer Cet Article

sur la sentence des juges espagnols qui ont condamné et incarcéré notre ex-Secrétaire général et quatre autres militants de la gauche indépendantiste basque


 

Le vendredi 16 septembre, l'Audience Nationale espagnole a fait connaître la sentence concernant les cinq accusé-e-s dans le procès dit «Bateragune». Parmi les personnes condamnées se trouve notre ex-Secrétaire géneral, Rafa Díez Usabiaga, qui a été condamné à 10 ans de prison. Les peines des autres militant-e-s ont été similaires, entre 8 à 10 ans de prison pour chacun-e.

Hier, 19 septembre, notre ex-secrétaire général a été incarcéré.

Depuis LAB, nous voulons exprimer, en premier lieu, notre solidarité avec Rafa Díez et les autres personnes condamnées. Tout le monde est conscient de l'importance du labeur réalisé par ces camarades en faveur du processus politique porteur d'espérance que vit le Pays Basque. C'est pour cela que LAB pense que cette sentence est d'une extrême gravité et qu'il faut la dénoncer.

Cette décision de justice est une démonstration de plus que l'État espagnol a choisi la confrontation. Alors que la classe travailleuse, les acteurs politiques, syndicaux et sociaux travaillent pour une solution démocratique, cette sentence a des conséquences politiques évidentes:

-        l'État espagnol continue à mettre des bâtons dans les roues du processus ouvert.

-        Le PSOE et le PP ont donné priorité aux intérêts électoralistes et de parti.

-        L'évidence montre, une fois de plus, l'irresponsabilité politique du gouvernement espagnol qui a été incapable de faire face à la situation politique avec la maturité politique nécessaire.

-        On a méprisé, une nouvelle fois, l'opinion majoritaire de la société basque.

Ces sentences et incarcérations ont été décidées uniquement en fonction de critères politiques, méprisant les signes de solidarité internationale avec les accusés.

Dans son aveuglement, l'État espagnol prend la décision d'emprisonner des leaders syndicaux et politiques basques, comme le font les régimes dictatoriaux.

LAB exige la mise en liberté de Rafa DIEZ et de ses camarades.

LAB lance un appel à la société basque, à la classe travailleuse basque, pour répondre avec fermeté et démocratiquement à cette sentence politique, qui est une attaque directe au processus ouvert dans le Pays basque pour la résolution du conflit politique existant.

Dans ce sens, nous lançons un appel à participer à toutes les mobilisations qui ont été convoquées, et en particulier à manifester contre cette sentence le  samedi 24 septembre prochain à Bilbao. Cette manifestation compte avec le soutien de la plupart des syndicats basques.

Nous lançons, également, un appel à toutes les centrales syndicales et organisations syndicales du monde pour qu'elles fassent parvenir URGEMMENT leur solidarité aux personnes condamnées, entre autres à notre ex-Secrétaire général Rafael Díez Usabiaga, et qu'elles dénoncent dans leur pays respectifs et dans la mesure de leurs possibilités cette nouvelle attaque des juges et du gouvernement espagnol contre le peuple basque et contre une solution juste et démocratique au conflit politique que vit notre peuple.

Pays Basque, 20 septembre 2011

P.D. Vous pouvez faire parvenir vos messages de solidarité à cette adresse mail : 

nazioartea@labsindikatua.org

 


Imprimer Cet Article Imprimer Cet Article